Le Fantôme du mur

de Jean-Pierre Favard. 

lfdm_recto.jpg

La maison d’édition jurassienne La Clef d’Argent, reconnue pour ses auteurs à l’ambiance fantastique, nous offre dans sa collection Lokhale, des histoires dont l’intrigue se déroule en des lieux bien connus des franc-comtois. Avec Le Fantôme du mur, Jean-Pierre Favard nous fait redécouvrir Dole grâce à un voyage spatio-temporel riche en anecdotes. 

Pour obtenir ce voyage, prenez un professeur d’histoire-géographie nouvellement installé à Dole à la suite d’une déception amoureuse, une voisine âgée bienveillante, des mystérieux bruits sourds qui résonnent dans les murs et une inscription inquiétante  au linteau d’une porte. L’alibi parfait, pour remonter aux confins de la création de la capitale jurassienne, et pour visiter le Montmartre artistique et ésotérique des années 1860. Cette dernière est en lien avec un illustre résident de Dole : Marcel Aymé, dont les textes ont souvent été teintés de fantastique. 

Un plaisir de lire ce petit roman, suivi de l’article de Philippe Curval : Marcel Aymé, faussaire du quotidien. Autant d’arguments qui nous donnent envie de relire Marcel Aymé et notamment Le Passe Muraille.

Le Fantôme du mur de Jean-Pierre Favard aux éditions La Clef d’Argent.    

ISBN :  9791090662247.          104 p.        6.00€

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s